Nov 152014
 

Les associations professionnelles signataires rendent publiques leurs propositions dans le cadre de la réforme des fonctions publiques.

Les carrières des corps et cadres d’emplois de catégorie B et C ont connu un processus de fusion et d’harmonisation entre les filières.

C’est dans le même esprit que nous proposons d’aborder les carrières de catégorie A des fonctions publiques de l’Etat, territoriale et hospitalière. A notre sens, ces propositions pourraient inspirer des mesures équivalentes à la Ville de Paris.

Au premier niveau de la catégorie A

Dans la fonction publique d’Etat :

  • la fusion du corps de bibliothécaires et des deux corps de chargés d’études documentaires

  • leur alignement sur la carrière des attachés d’administration en deux grades

Dans la fonction publique territoriale :

  • la fusion des cadres d’emplois des bibliothécaires et des attachés de conservation et leur alignement sur la carrière des attachés territoriaux

Dans la fonction publique hospitalière :

  • reconnaissance de la spécificité de nos métiers (archives, documentation, bibliothèques) dans un corps de catégorie A équivalent à celui des attachés ou des ingénieurs hospitaliers ou dans les filières administrative et technique, avec notamment l’organisation de concours spécifiques.

Au second niveau de la catégorie A

Dans la fonction publique d’Etat :

  • accès des conservateurs généraux à l’échelon fonctionnel CIGEM, lors de l’accès aux fonctions de directeur de SCD dans une université résultant de la fusion de plusieurs universités antérieures, ou pour les directeurs en charge de la fonction documentaire dans les COMUE, lorsque cette fonction a été entièrement déléguée à la COMUE

Dans la fonction publique territoriale :

  • la création d’un grade de conservateur général au sein du cadre d’emploi de conservateurs territoriaux de bibliothèque, dont le périmètre serait étendu à la documentation

  • la création d’un grade de conservateur général au sein du cadre d’emploi de conservateurs territoriaux du patrimoine

  • Modification des quotas d’ouverture de poste pour la promotion interne vers conservateur (il faut aujourd’hui 3 recrutements pour ouvrir un poste en promotion interne)

Dans la fonction publique hospitalière :

  • reconnaissance de la spécificité de nos métiers (archives, documentation, bibliothèques) dans un corps de catégorie A équivalent à celui des attachés ou des ingénieurs hospitaliers ou dans les filières administrative et technique, avec notamment l’organisation de concours spécifiques

 

Associations signataires

AAF (Association des archivistes français)

ABF (Association des bibliothécaires de France)

ACIM (Association de coopération des professionnels de l’information musicale)

ADBDP (Association des directeurs de bibliothèques départementales de prêt),

ADBGV (Association des directeurs des bibliothèques municipales et des groupements intercommunaux des villes de France)

ADBS (Association des professionnels de l’information et de la documentation)

ADBU (Association des directeurs et des personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation)

AGCCPF (Association générale des conservateurs des collections publiques de France)

Interdoc (Association des documentalistes de collectivités territoriales)

RNDH (Réseau national des documentalistes hospitaliers)

Déclaration à télécharger

  One Response to “L’IABD… fait des propositions concernant la refonte de la catégorie A des fonctions publiques de l’Etat, territoriale et hospitalière”

  1. Espérons que cette démarche aboutisse !
    Beaucoup… trop (la majorité ?), de documentalistes (ou faisant fonction de documentaliste) ne sont pas reconnus (et donc rétribués) correctement en particulier dans la fonction publique hospitalière (la plupart étant figés en catégorie C). Ce premier pas permettra peut-être, enfin (depuis combien d’années, de décades, des documentalistes exercent en catégorie C dans les hôpitaux et les instituts de formation ?), une harmonisation des statuts des documentalistes dans les 3 fonctions publiques… ce qui permettrait également, au delà des spécialités, de faciliter les possibilités de transfert d’une fonction publique à l’autre. AEgroto dum anima est, spes est 😉

 Leave a Reply

(obligatoire)

(obligatoire)

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.