Avr 282015
 

Les professionnels français du patrimoine, des archives, des bibliothèques et de la documentation dénoncent la destruction et la dispersion du patrimoine culturel (Archives, manuscrits, œuvres d’art, monuments, musées et sites archéologiques…)

  • parce que détruire le patrimoine culturel, c’est annihiler la mémoire et l’histoire, c’est déraciner l’Humanité,
  • parce que connaître, conserver, mettre en valeur, et transmettre le patrimoine culturel,
  • c’est, avant tout, partager l’appréciation de la beauté, et favoriser les échanges intellectuels,
  • c’est permettre à tous de connaître l’autre à travers sa culture,
  • c’est participer au « vivre ensemble »,
  • c’est contribuer au développement économique des territoires.

Nous, professionnels du patrimoine, membres des associations de professionnels en charge, en France, du développement de la connaissance, de la conservation, de la transmission et de la mise en valeur du patrimoine culturel:

  • dénonçons les atteintes irrémédiables faites au patrimoine culturel de l’Humanité en Afrique et au Moyen-Orient ;
  • assurons de tout notre soutien et de toute notre solidarité les populations et nos collègues professionnels du patrimoine dans les pays atteints par la folie destructrice ;
  • demandons que tous les moyens y compris judiciaires, financiers, fiscaux, mais aussi intellectuels… soient pris pour arrêter les destructions et préserver pour tous les trésors culturels qui appartiennent au monde ;
  • souhaitons voir développer, en France et dans le monde entier, les échanges de formation entre professionnels, en particulier au profit des régions du monde soumises aux destructions ;
  • souhaitons contribuer à la lutte contre le trafic illicite des biens culturels en rappelant la diligence impérative des acteurs du marché de l’art à l’égard des œuvres susceptibles de provenir des lieux de guerre par la diffusion des listes rouges publiées par l’ICOM mises à jour en permanence.

Liste Rouge d’urgence des biens culturels syriens en péril

Liste Rouge d’urgence des antiquités irakiennes en péril

Nous souhaitons contribuer en France au développement de la sensibilisation des publics à la connaissance et à la préservation du patrimoine culturel, premier moyen, pour tout citoyen, d’appréciation tangible de la culture.

Les associations signataires

AAF (Association des archivistes français)
ABF (Association des bibliothécaires de France)
ACIM (Association de coopération des professionnels de l’information musicale)
ADBDP (Association des directeurs de bibliothèques départementales de prêt)
ADBGV (Association des directeurs des bibliothèques municipales et intercommunales des grandes villes de France)
ADBS (Association des professionnels de l’information et de la documentation)
ADCRFCB (Association des directrices et directeurs de centre régional de formation aux carrières des bibliothèques)
ADDNB (Association pour le développement des documents numériques en bibliothèque)
CFI-bd (Comité français international – bibliothèques et documentation)
FADBEN (Fédération des enseignants documentalistes de l’Education nationale)
AGCCPF (Association Générale des collections Publiques de France)
Interdoc (Association des documentalistes de collectivités territoriales)
Réseau Carel (Coopération pour l’accès aux ressources électroniques en bibliothèque)

 Leave a Reply

(obligatoire)

(obligatoire)

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.