Qui sommes-nous ?

 

L’IABD c’est quoi ?

L’IABD… (Interassociation Archives Bibliothèques Documentation…) réunit 16 associations professionnelles.

L’assemblée générale du 4 octobre 2010 a décidé de transformer en fédération régie par la loi de 1901 ce qui était depuis 2003 un regroupement informel. A cette occasion, pour marquer leur volonté d’ouverture à divers métiers de la culture et de l’information, ils ont assorti son nom de trois points de suspension.

L’IABD… réunit les 17 associations professionnelles suivantes  :

  • AAF (Association des archivistes français)
  • ABF (Association des bibliothécaires de France)
  • ACIM (Association de coopération des professionnels de l’information musicale)
  • ADBDP (Association des directeurs de bibliothèques départementales de prêt)
  • ADBGV (Association des directeurs des bibliothèques municipales et intercommunales des grandes villes de France)
  • ADBS (Association des professionnels de l’information et de la documentation)
  • ADBU (Association des directeurs et des personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation)
  • ADCRFCB (Association des directrices et directeurs de centre régional de formation aux carrières des bibliothèques)
  • ADDNB (Association pour le développement des documents numériques en bibliothèque)
  • ADPEN (Association des professeurs documentalistes de l’Éducation nationale)
  • ADRA (Association de développement et de recherche sur les artothèques)
  • AIBM-France (Association internationale des bibliothèques, archives et centres de documentation musicaux. Groupe français)
  • CFI-bd (Comité français international – bibliothèques et documentation)
  • FULBI (Fédération des utilisateurs de logiciels pour bibliothèques, documentation et information)
  • Interdoc (Association des documentalistes de collectivités territoriales)
  • Réseau Carel (Coopération pour l’accès aux ressources électroniques en bibliothèque)
  • RNDH (Réseau national des documentalistes hospitaliers)

Pourquoi faire ?

L’IABD… se donne pour objectifs :

  • de favoriser l’accès du plus grand nombre à l’information et à la culture ;
  • de promouvoir et faire connaître les missions, activités et services des organismes oeuvrant pour la collecte, la conservation, la mise en valeur et la diffusion des œuvres de l’esprit et de l’information, quels qu’en soient les supports ;
  • d’être force de proposition lors de la définition des politiques publiques dans le cadre des traités internationaux, des législations européenne et française ;
  • dans le respect des compétences et missions des associations membres, et dans celui du principe de subsidiarité :
  • d’exercer une veille sur toute question les concernant,
  • de représenter les associations qui la constituent auprès de tous partenaires et interlocuteurs,
  • de communiquer par tous moyens auprès du grand public et de publics et interlocuteurs ciblés.

Qui sont les membres du bureau ?

Le bureau élu le 30 novembre 2015 pour une durée d’un an est ainsi composé :

  • Président : Romain Joulia (AAF)
  • Vice-présidents : Nathalie Berriau (ADBS), Lionel Dujol (ABF), Carole Letrouit (ADBU)
  • Secrétaire : Laëtitia Bontan (ADBDP)
  • Secrétaire adjointe : Céline Guyon (AAF)
  • Trésorière : Juliette Lenoir (ADBGV)
  • Trésorier adjoint : Michel Noguier (Interdoc)

Quels sont les groupes de travail ?

[Liste en cours d’élaboration par le bureau]

  • [composition sur mandat des associations membres]

Quel est l’historique de cette association ?

Avant le 4 octobre 2010, L’IABD (sans points de suspension) était un regroupement informel d’associations doté d’un porte-parole, constitué à partir de 2003. Avant l’IABD, il y avait l’ABCD (Archives Bibliothèques Conservateurs Documentation) . En voici la trace, avec des comptes rendus de journées d’étude et des prises de position. Sans oublier l’IABD en action pendant la préparation de la loi DADVSI.

Retrouvez tous les billets qui rendent compte de l’impact de l’IABD… sur la loi !

Quels sont les statuts et le règlement intérieur ?

Statuts de l’IABD… adoptés par l’assemblée générale constitutive du 4 octobre 2010 et amendés par les assemblée générale du 26 septembre 2011, du 27 septembre 2013 et du 30 novembre 2015.

Article 1 : Création, intitulé et siège

Il est créé pour une durée illimitée entre les associations réunies le 4 octobre 2010 à Paris une fédération dénommée Interassociation Archives Bibliothèques Documentation, ci après nommée IABD.

Son siège est situé au siège de l’Association des professionnels de l’information et de documentation IABD – c/o BPI – 25 rue du Renard, 75197 Paris cedex 04. Il peut être modifié par le Bureau.

Le siège a été transféré à la BPI par décision de l’Assemblée générale du 30 novembre 2015

Article 2 : Objectifs

L’IABD a pour objectifs :

  • de favoriser l’accès du plus grand nombre à l’information et à la culture,

  • de promouvoir et faire connaître les missions, activités et services des organismes oeuvrant pour la collecte, la conservation, la mise en valeur et la diffusion des œuvres de l’esprit et de l’information, quels qu’en soient les supports

  • d’être force de proposition lors de la définition des politiques publiques dans le cadre des traités internationaux, des législations européenne et française

  • dans le respect des compétences et missions des associations membres, et dans celui du principe de subsidiarité,

    • d’exercer une veille sur toute question les concernant,

    • de représenter les associations qui la constituent auprès de tous partenaires et interlocuteurs,

    • de communiquer par tous moyens auprès du grand public et de publics et interlocuteurs ciblés.

Article 3 : Assemblée générale

L’assemblée générale de l’IABD a vocation à réunir toutes ses associations membres.

Elle ne délibère que si sont présentes ou représentées la moitié au moins d’entre elles.

Elle prend ses décisions à la majorité des voix. Chaque association membre y dispose d’une voix.

Une association non présente peut donner procuration à une autre association pour l’Assemblée Générale, dans la limite d’une procuration par association présente.

En cas de partage des voix, le président de l’IABD dispose d’une voix supplémentaire à titre personnel, sauf sur l’approbation des comptes.

L’Assemblée Générale se réunit au moins une fois par an, sur convocation adressée par le bureau au moins deux mois avant la date de la réunion. Elle est obligatoirement réunie sur demande du tiers des associations membres dans la limite d’une réunion par trimestre. En ce cas, le délai de préavis est réduit à un mois.

L’Assemblée générale est souveraine sur toute question entrant dans le champ de compétence de l’IABD

Article 4 : Bureau

L’Assemblée Générale élit en son sein, individuellement, un bureau de six à dix membres, au sein duquel doit siéger au moins un représentant de chaque branche de l’Interassociation (archives, bibliothèques , documentation)

Celui-ci élit en son sein, lors de sa première réunion,

  • un président,

  • un à cinq vice-présidents,

  • un secrétaire,

  • un secrétaire adjoint,

  • un trésorier,

  • un trésorier adjoint.

Chaque mandat est d’une durée d’un an renouvelable.

Pour chaque poste l’emporte le candidat à ce poste qui a obtenu le plus de voix.

Chaque candidat au bureau se présente au nom d’une association. Une même association ne peut être représentée au bureau par plus de deux personnes.

Le bureau prend ses décisions à la majorité des voix, avec voix prépondérante du président en cas de partage des voix.

Le bureau traite de toute question entrant dans le champ de compétence de l’IABD dans les limites du mandat qui lui a été donné par l’assemblée générale. Il informe l’ensemble des associations membres de ses activités et prises de position.

Il convoque l’assemblée générale au moins une fois par an et chaque fois qu’il le juge nécessaire dans la limite d’une fois par trimestre.

Le bureau se réunit autant que nécessaire. Il peut inviter à ses réunions des associations membres, des associations membres associés et des membres des groupes de travail.

Article 5 : Groupes de travail

Le bureau de l’IABD met en place des groupes de travail pour le conseiller sur une question ou un ensemble de questions, à son initiative ou sur proposition de l’assemblée générale ou d’une association membre.

L’assemblée générale met fin à leur activité quand le besoin qui a présidé à leur création n’existe plus.

Les membres d’un groupe de travail sont choisis sur proposition d’associations membres de l’IABD

Ils assistent le bureau sans voix délibérative ni possibilité d’engager l’IABD publiquement.

Ils effectuent une veille, peuvent proposer au bureau des analyses et des projets de déclaration et accompagner des membres du bureau lors d’entrevues avec des partenaires ou des interlocuteurs.

Article 6 : Membres

Peuvent être membre de l’IABD, sous réserve d’un vote majoritaire de l’assemblée générale sur chaque candidature, les associations nationales de personnes physiques et/ou morales représentatives d’un secteur répondant aux missions fixées à l’article 2.

Chaque membre paie une cotisation dont le montant est adopté par l’Assemblée générale.

La qualité de membre se perd par : la démission, le non paiement de la cotisation après deux ans de rappels effectués par le trésorier, la radiation par dissolution de l’association ou faute grave constatée par l’assemblée générale.

Article 7 : Membres associés

Les membres associés sont des Associations, Groupements d’Intérêt publics (GIP), ou toute personne morale, qui partagent les objectifs énoncés à l’article 2 et ne souhaitent pas ou ne peuvent pas statutairement être membre de l’IABD. Leur candidature est acceptée par l’Assemblée Générale à la majorité des suffrages exprimés des associations membres. Ils sont invités à l’assemblée générale mais n’y ont pas de voix délibérative.

L’Assemblée Générale peut décider de les soumettre à une cotisation. Le bureau s’efforce de donner aux associations membres associés les mêmes informations qu’aux associations membres de l’IABD.

Article 8 : Partenariats

L’Assemblée Générale et le bureau décident de partenariats ponctuels ou permanents avec les associations ou organismes ayant des intérêts ou objectifs communs avec l’IABD sur un dossier ou un ensemble de dossiers.

Article 9 : Recettes et dépenses

Les recettes de l’IABD sont composées :

  • des cotisations des associations membres et membres associés,

  • des subventions,

  • des dons de personnes physiques et morales,

  • des droits d’entrées à des journées d’étude

  • de la vente de publications.

  • et toute autre ressource autorisée par la loi.

Les dépenses de l’IABD sont engagées pour l’accomplissement de ses objectifs.

L’Assemblée Générale adopte le budget annuel de l’exercice en cours ou à venir et se prononce sur le compte de résultat de l’exercice achevé.

Article 11 : Prérogatives des associations membres

Les associations membres ne sont pas liées par les prises de positions de l’IABD et gardent leur autonomie complète d’expression et d’action. Les thématiques traitées par l’IABD peuvent l’être également par les associations membres.

Article 12 : Règlement intérieur

Le règlement intérieur précise les règles de fonctionnement de l’IABD dans le cadre de ses statuts.

L’assemblée générale l’adopte et le modifie. Le bureau le fait respecter.

Article 13 : Modification des statuts

Les présents statuts ne peuvent être modifiés que par une assemblée générale extraordinaire convoquée par le bureau à son initiative ou à la demande de la majorité des associations membres dans les délais indiqués à l’article 3. Une assemblée générale extraordinaire peut être immédiatement précédée ou suivie par une assemblée générale ordinaire.

Article 14 : Dissolution

La dissolution de l’IABD est prononcée par une assemblée générale extraordinaire par une majorité qualifiée d’au moins les deux tiers des membres. L’assemblée générale extraordinaire décide à la majorité simple de la dévolution des biens.

Règlement intérieur de l’IABD

adopté par l’assemblée générale constitutive du 4 octobre 2010

Article 1 : Assemblée générale

Chaque association membre désigne ses représentants aux assemblées générales. Toute personne y participant au nom d’une association membre est réputée la représenter et voter en son nom dans la limite d’une voix par association.

Article 2 : Bureau

La participation au bureau est individuelle.

Ses membres y agissent au nom de l’IABD dans son ensemble, non au nom de l’association au nom de laquelle ils s’y sont portés candidat.

Leur expression publique doit être distinguée selon qu’ils s’expriment au nom de leur association ou de l’IABD

Le bureau travaille de façon permanente par les moyens de communication à distance entre deux réunions.

Article 3 : Votes

Les votes au bureau et à l’assemblée générale peuvent être effectués par les personnes présentes à une réunion, ou par procuration.

Les votes au bureau peuvent être effectués également par des moyens de communications à distance.

Tout vote ou avis exprimé à distance ne peut l’être au sein du bureau, que par ses membres.

Article 4 : Consultations et prises de décision en dehors d’une réunion statutaire

Le bureau peut solliciter l’avis de l’ensemble des associations membres pour une décision, un position ou l’adoption d’un texte destiné à être rendu public.

Tout vote ou avis exprimé à distance ne peut l’être :

  • au sein du bureau, que par ses membres,

  • au sein de l’assemblée générale, que par le président de chaque association ou par la personne qu’il a personnellement nommée à titre temporaire ou permanent pour suivre l’activité de l’IABD.

En cas d’urgence, le Bureau peut engager l’interassociation pour une décision, une position, l’adoption d’un texte destiné à être rendu public à condition de réunir la majorité des deux tiers de ses membres.

Article 5 : Information par le bureau de ses activités

Le bureau informe en permanence l’ensemble des associations membres de ses activités.

Toute réunion et toute entrevue font l’objet d’un compte rendu diffusé à toutes les associations membres.

Article 6 : Obligation des associations membres

Les associations membres informent le bureau de tout changement de président et lui communiquent ses coordonnées dans un délai d’un mois.

Article 7 : Modification du règlement intérieur

Le présent règlement intérieur peut être modifié par l’assemblée générale, à l’initiative du bureau ou d’un ou plusieurs membres.

 

 Posted by at 13 h 37 min

  7 Responses to “Qui sommes-nous ?”

  1. […] impliquées dans les débats sur les politiques publiques. Elle compte aujourd’hui 17 adhérents. Son nouveau bureau, élu le 30 novembre 2015, et présidé par Romain Joulia, se compose […]

  2. […] (Interassociation Archives Bibliothèques Documentation) y organisait son premier Bibcamp, sous l’appellation […]

  3. […] des Bibliothécaires de France. ADBDP. Qui sommes nous ? L’IABD c’est quoi […]

  4. […] bibliothèque d’Amsterdam est un exemple en matière de bibliothèque « tiers-lieu ». Qui sommes nous ? L’IABD c’est quoi […]

  5. Madame, Monsieur,

    J’ai suis bibliothéciare dans le Puy-de-Dôme et j’ai pris connaissance de votre association par le biais d’une formation à la BDP de Clermont-Ferrand. Cette formation concernait les règles juridiques en bibliothèque. Il y était question des droits d’auteurs, de la SACEM et de la SACD. A mon grand regret, j’ai pu constater que de (trop) nombreuses règles juridiques entravaient le travail des bibliothécaires. Je travaille dans une petite bibliothèque (2700 habitants, 650 inscrits) et la commune de dispose que de budgets limités. Or lorque je dois faire des affiches publicitaires pour une animation, je me suis aperçue que je ne pouvais prendre une image sur Internet sans qu’il y ait des droits d’auteurs ou des copyrights. La Municipalité ne dispose pas de moyens pour achter ces droits d’auteurs et pour constiuter une petite affichette. Il en va de même lors d’accueils d’enfants : nous en réalisons plusieurs chaque mois, mais quelle entrave de devoir appeler la SACD à chaque fois pour payer des droits d’auteurs ! Cette situation est invivable pour de petites bibliothèques qui n’ont d’autre but que de diffuser la culture. La formatrice m’a donc conseillé de vous contacter pour éventuellement faire partie de votre association afin de faire pression auprès des politiques et les sensibiliser à ce problème. D’accord au respect des droits d’auteurs pour les usagers, mais des aménagements pourraient être faits pour les strucures culturelles. Quelle est le montant de la cotisation annuelle ? Quelles sont les conditions nécessaires pour intégrer votre asoociation ? Ce problème a-t-il une chance d’être débattu et d’aboutir ? Beaucoup de questions auxquelles vous pourrez je l’espère répondre. Cordialement, Madame Caroline Grosmond.

    • Comme l’indique cette page, l’IABD… est une fédération dont les seuls membres sont des associations. Il vous appartient de contacter une des associations membres.

 Leave a Reply

(obligatoire)

(obligatoire)

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.